Un White Paper sur l’étiquetage en entreprise présente quatre manière d’assouplir la chaine d’approvisionnement et de faire des économies

21. May. 2015

Le White Paper “ L’adoption des dernières technologies d’étiquetage apporte souplesse et économies» publié par NiceLabel identifie les coûts cachés, les inefficacités et les risques résultant des opérations d’étiquetage et explique comment une plateforme moderne de gestion de l’étiquetage s’adapte parfaitement aux entreprises ainsi qu’à leurs partenaires commerciaux.

Dans notre économie en réseau, les entreprises sont confrontées à des demandes variées du marché, une connectivité importante menée par «l’Internet des objets», des produits et des processus en augmentation constante et une chaine d’approvisionnement complexe. Les entreprises recherchent continuellement à être plus efficaces dans leurs opérations comme dans leurs relations commerciales. L’étiquetage est souvent considéré comme une opération secondaire, il est peu considéré tant qu’il ne cause aucun problème. De ce fait, les pratiques en la matière sont devenues obsolètes dans de nombreuses entreprises, elles n’ont pas suivi le rythme de l’évolution des besoins de l’entreprise.

Les nouvelles solutions de gestion de l’étiquetage apportent aux entreprises de nombreux avantage: Réduction des coûts, assouplissement des procédures, limitation des pannes de production et des erreurs d’étiquetage. Passer d’un étiquetage décentralisé à une solution moderne centralisée permet d’améliorer quatre points:

  • La souplesse en réduisant le temps de création, maintenance et actualisation des fichiers d’étiquettes, ajout de nouveaux produits et conformité aux requêtes des clients. Les entreprises qui quittent un étiquetage décentralisé découvrent souvent des milliers d’étiquettes identiques susceptibles d’être remplacées par quelques masques cohérents.
  • La qualité en supprimant les incohérences et les temps de latence lors des échanges de données avec les systèmes de gestion; Une meilleure qualité permet aussi de réduire les délais de livraison, et les pannes de production résultant d’erreurs d’étiquetage ou de défaillance. Un contrôle plus strict permet d’éviter les mauvais étiquetages.  
  • Les coûts directs et indirects sont réduits en diminuant la main d’œuvre, le temps et les compétences requises pour maintenir des masques d’étiquettes, les modifier et créer de nouvelles étiquettes. Réduire les erreurs d’étiquettes, améliorer la fiabilité et une cohérence de la marque permettent de faire des économies indirectes.
  • La collaboration avec les partenaires commerciaux en permettant à l’entreprise de répondre aux requêtes de modification. Les techniques de marquage performantes peuvent aider à prévenir le détournement et la contrefaçon des produits.

Pour en savoir plus, télécharger le White Paper "L’adoption des nouvelles technologies d’étiquetage apporte souplesse et économies".

Retour